UN SUPER VOLCAN CACHÉ SOUS NAPLES INQUIÈTE L’ITALIE

Le super-volcan Campi Flegrei, (Champs Phlégréens en français), situé à quelques kilomètres de la ville, montre des signes alarmants d’activité. Selon les observations des spécialistes, il semblerait que le cratère, endormi depuis 1538, soit en train de se réveiller.

INGV-osserv-Vesuviano.jpg La zone volcanique des champs Phlégréens – doc. INGV – Osservatorio Vesuviano / IPF

En l’espace de 46 ans, le sol s’est élevé d’environ deux mètres. Cette élévation du sol est liée à une arrivée de lave profonde en surface. Les volcanologues ont constaté qu’un lac de magma en fusion reposait à trois kilomètres en dessous du cratère. Ce réservoir s’étendrait sur deux ou trois kilomètres de diamètre.

Construites en partie sur cette caldeira, les villes de Naples, Pouzolles et Cumes sont menacées.

AVANT LA FORMATION DE LA CALDEIRA
Entre 42 000 et 35 000 ans avant notre ère, la zone était caractérisée par des bancs de piperno et de tuf gris. Durant cette période, on parle de volcan Archiflegréen qui eut une activité volcanique explosive dont le maximum fut l’explosion qui a disséminé sur une bonne partie de la Campanie l’ignimbrite, une roche formée de débris de lave acide issus d’une nuée ardente et soudés avant leur refroidissement, mélangés à une matrice vitreuse.

LES ÉRUPTIONS À L’ORIGINE DE LA CALDEIRA
Il y a 36 000 ans, un épisode explosif intense produisit entre 80 et 150 km3 de matériel volcanique de composition trachytique (« tuf gris » campanien, en fait une ignimbrite). C’est à la suite de cet évènement que la caldeira se forme. Puis, il y a 14 000 ans, une deuxième série d’explosions mit en place entre 10 et 30 km3 de matériel volcanique nommé tuf jaune napolitain.
La dernière période explosive importante a eu lieu entre −4 500 et −3 700. Elle a donné naissance à des dômes de laves et des éruptions phréatiques.
L’éruption la plus récente a débuté le 29 septembre 1538, sur la rive est du lac Averne. Elle a donné naissance à un monticule de cendres et de pierre ponce de 130 m de hauteur, le Monte Nuovo. Elle s’est achevée le 6 octobre 1538, après une dernière explosion qui tua 24 personnes.

ACTIVITÉ ACTUELLE
L’un des principaux cratères des champs Phlégréens est la Solfatare.
Le niveau du sol dans la région des champs Phlégréens s’est élevé d’environ 2 m par un phénomène de bradyséisme depuis 1970. En 1982 et 1984, 40 000 personnes ont dû être évacuées de Pouzzoles par prudence à la suite d’un regain d’activité de la zone. En 2009, un forage de 4 000 mètres aurait dû être effectué mais le maire de Naples l’a interdit pour des raisons de sécurité.
En septembre 2016, une étude menée par des chercheurs de l’UCL (University College London) et l’Observatoire du Vésuve (publiée en mai 2017 dans Nature Communications) suggère qu’une éruption peut être plus proche qu’on ne le pensait. Elle montre que les hausses du niveau du sol depuis les années 1950 ont un effet cumulatif. L’augmentation récente des teneurs en monoxyde et dioxyde de carbone dans les fumerolles indique une élévation des températures et donc une accumulation d’énergie dans la croûte.

ÉTYMOLOGIE
Le nom de cette zone vient du grec et signifie « champs brûlants ». Cette appellation n’est pas réellement due à l’activité volcanique, qui à l’époque était calme depuis plus de 1 500 ans, mais plutôt aux nombreux phénomènes hydrothermaux (fumerolles et sources chaudes) qui furent exploités à l’époque de la Rome antique

Un super volcan caché sous Naples inquiète l’Italie


https://www.science-et-vie.com/nature-et-enviro/volcans-de-naples-le-risque-d-eruption-se-precise-8582
https://fr.wikipedia.org/wiki/Champs_Phl%C3%A9gr%C3%A9ens

2 réponses sur “UN SUPER VOLCAN CACHÉ SOUS NAPLES INQUIÈTE L’ITALIE”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *