LE CHARBONNAGE – CAGE CHARGÉE DE PERSONNEL À LA REMONTE DU FOND, 800 MÈTRES.

L’HOMME ET L’INDUSTRIE MINIÈRE DANS LE NORD-PAS DE CALAIS, FRANCE – Métiers d’autrefois vers 1900 – 100 ans d’histoire – 296 photographies
D’après le fonds du Centre Historique Minier du Nord-Pas de Calais

Résultat de recherche d'images pour "mineurs de fond s’apprêtant à descendre dans la mine en 1900"À compter de la seconde moitié du XIXe siècle, les outils de production évoluent. La modernisation progressive des cages et des berlines transforme la descente et la remonte.

Progrès technique et économique, c’est aussi UNE AVANCÉE POSITIVE POUR LES MINEURS. PLUS BESOIN D’UTILISER DES SYSTÈMES D’ÉCHELLES, le transport vers le fond, puis le retour au jour se font désormais à bord des berlines introduites dans les cages.

JOSEPH QUENTIN (1857-1946) NOMMÉ PHOTOGRAPHE OFFICIEL DES
COMPAGNIES DES MINES DE BÉTHUNE, LENS ET MARLES.

Cette fonction lui permet d’effectuer des reportages sur les sites de ces trois compagnies. Entre 1898 et la déclaration de la Première Guerre mondiale, le photographe artésien  réalise des prises de vue aussi bien souterraines au fond de la mine, qu’au « jour » dans les installations de surface.

Il est le premier photographe à avoir pu réaliser des prises de vue au fond. Plusieurs de ses photographies ont été exposées dans le pavillon de la Compagnie des Mines de Lens lors de l’Exposition Universelle de Paris en 1900. Parmi les plaques de verre qui lui avaient été commandées, il en a sélectionné 25 pour les reproduire sous forme générale de carte postale, créant ainsi la série cartographique La Vie du mineur.

s.d. Ph. non indiqué. Reproduction 42 x 27,2 cm, d’après une carte postale

https://www.crp.photo/wp-content/uploads/2016/04/MINE_EN_OEUVRE_GE.pdf

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *