SARDONA, GLARIS, SUISSE, UNE GÉOLOGIE UNIQUE AU MONDE

Le haut lieu tectonique suisse Sardona a été inscrit au patrimoine mondial de l’humanité de L’UNESCO EN 2008 POUR SON APPORT DÉCISIF À LA COMPRÉHENSION DE LA FORMATION DES CHAÎNES MONTAGNEUSES.

Résultat de recherche d'images pour "sardona"

Le site, une zone montagneuse de 32 850 hectares où se trouvent sept sommets de plus de 3000 m. constitue un exemple exceptionnel d’orogenèse par collision continentale.

C’est un processus par lequel des roches plus anciennes et plus profondes remontent et passent par-dessus des roches plus jeunes et moins profondes.

Haut lieu tectonique

https://pages.rts.ch/emissions/court-du-jour/7576070-piz-sardona.html#7576072

https://www.myswitzerland.com/fr-ch/patrimoine-mondial-de-l-unesco-haut-lieu-tectonique-suisse-sardona.html

PLUIE D’ÉTOILES FILANTES LES 11 ET 12 AOÛT 2018

Chaque année entre la mi-juillet et la mi-août, avec un pic en 2018, les 11 et 12 août, de 2 à 5 heures du matin, la Terre traverse une traînée de débris rocheux qui forme un essaim dénommé Perséides, des grains de poussière de la comète 109P/Swift-Tuttle.

En rentrant dans notre monde, les petits débris cométaires cognent dans les molécules de l’atmosphère. Ce choc, extrêmement violent, produit de la lumière. Chaque débris se transforme alors en « étoile filante ».

Dans de bonnes conditions, sous un beau ciel clair avec un minimum de pollution lumineuse et l’absence de la Lune, il est possible de voir, lors du pic d’activité, entre 80 et 100 météores par heure pénétrer l’atmosphère à une vitesse moyenne de 60 km/h.

Image d’une étoile filante prise par Nick Ares from Auburn, CA, United States, le 8/12/2008
https://fr.wikipedia.org/wiki/Pers%C3%A9ides

LE PLUS VIEIL ARBRE DE SUISSE A 300 MILLIONS D’ANNEES

Ce fossile d’arbre est un cordaite, un des premiers arbres apparus sur Terre, ancêtre des conifères, datant du carbonifère de taille impressionnante et parfaitement conservé.

Download Arbre permien de Cordaites illustration stock. Illustration du rendez - 71155579

Une crue soudaine d’un cours d’eau, l’aurait déraciné et enfoui sous des sédiments. Protégé de l’air et du pourrissement, il a été conservé tel quel. L’eau chargée de silice a remplacé le bois et l’a littéralement pétrifié.

Le plus vieil arbre de Suisse

Le minéralogiste Stefan Ansermet l’a trouvé en octobre 2013 près du hameau des Jeurs, sur la commune de Trient, Valais. Actuellement, il est exposé au Musée de la nature à Sion.

https://www.trient.ch/fichiers/documents/informations/2015/nfj4_jeudi_22_octobre_-_le_nouvelliste_-_martigny_region_-_pag_14.pdf

https://fr.dreamstime.com/illustration-stock-arbre-permien-de-cordaites-image71155579

https://www.floravs.ch/fr/le-plus-vieil-arbre-de-suisse.html

LES PLUS ANCIENS FOSSILES D’HOMO SAPIENS DÉCOUVERTS AU MAROC

La découverte en 2017 de cinq squelettes fossiles d’Homo sapiens (trois adultes, un adolescent et un enfant) datant de 300 000 ans à Jebel Irhoud, dans le nord-ouest du Maroc fait reculer les origines de notre espèce de 100 000 ans.

Les différents fossiles retrouvés par les anthropologues entre 2004 et 2016, à Jebel Irhoud, au Maroc.

Jusqu’à présent, on pensait le berceau de l’humanité moderne en Afrique de l’Est, il y a 200 000 ans, mais les travaux des paléoanthropologues démontrent sans ambiguïté qu’Homo sapiens était probablement déjà présent sur l’ensemble du continent africain il y a 300 000 ans.

Bien longtemps avant la sortie d’Afrique d’Homo sapiens, il y a eu une dispersion ancienne à l’intérieur de l’Afrique », déclare Jean-Jacques Hublin, de l’Institut Max-Planck d’anthropologie évolutionnaire de Leipzig et du Collège de France.

À Jebel Irhoud, les fossiles humains sont associés dans les couches sédimentaires à des restes d’animaux chassés, essentiellement des gazelles. Les outils appartiennent à l’époque dite Middle Stone Age, la grande étape de la préhistoire africaine. Ces outils ont été fabriqués avec du silex importé selon la technique de débitage Levallois, et on n’a pas trouvé de bifaces, types d’outils couramment présents dans des sites plus anciens.

Certains outils en pierre découverts sur le site du Djebel Irhoud, au Maroc.

https://www.franceculture.fr/emissions/journal-de-7h30/une-decouverte-qui-bouleverse-lhistoire-de-lhomo-sapiens

https://www.lemonde.fr/afrique/article/2017/06/08/le-chercheur-matthew-skinner-raconte-la-decouverte-du-plus-vieux-fossile-d-homo-sapiens-au-maroc_5140859_3212.html

CONSTRUCTION DU PLUS GRAND RADIO TÉLESCOPE AU MONDE

Le début de construction du Square Kilometre Array (SKA) est prévu pour 2020, pour une première mise en service à l’horizon 2024.

Le SKA sera composé de 200 télescopes paraboliques qui seront installés en Afrique du Sud et de 130’000 antennes phasées fixes travaillant en basses fréquences qui seront installées dans l’ouest de l’Australie.

À terme, le SKA sera capable de détecter des ondes radio d’objets se trouvant à des milliards d’années-lumière de la Terre et permettra des avancées décisives dans toutes les thématiques de l’astrophysique et de la physique modernes, comme la cosmologie, l’origine des champs magnétiques cosmiques, le milieu interstellaire, la formation des étoiles aux différentes époques de l’Univers, les ondes gravitationnelles, etc.

Photo d’illustration. Le radio téléscope SKA. SKA Organisation/TDP/DRAO/Swinburne Astronomy Productions)

https://www.24matins.fr/ska-laustralie-et-lafrique-du-sud-vont-construire-le-plus-grand-radiotelescope-16872

https://fr.wikipedia.org/wiki/Square_Kilometre_Array

UNE COLLISION À L’ORIGINE DE LA LUNE

Il y a 4,5 milliards d’années, une collision se serait produite entre la Terre et l’énorme astéroïde Théia de la taille de Mars. Cette collision aurait entraîné l’éjection d’une énorme quantité de matière qui se serait agglomérée pour donner naissance à la Lune.

A l’époque de l’impact, la plus grande partie du fer de la Terre s’était déjà rassemblée dans le noyau. La matière éjectée provenait principalement du manteau, plus pauvre en fer, ce qui explique que la Lune contient une faible proportion de cet élément.

La Terre tournait alors beaucoup plus vite qu’aujourd’hui et l’orbite de la Lune était bien plus proche. En raison de ce choc, la friction de la roche encore en fusion a rapidement ralenti la rotation de la Terre et la Lune s’en est lentement éloignée. Ce qu’elle continue de faire en s’éloignant de quelque 3,2 cm. par an.

Couple Terre-Lune

Le couple Terre-Lune vu par la sonde Galileo en 1990 depuis une distance de 6 millions de kilomètres. Crédit : JPL/NASA

https://www.astronomes.com/le-systeme-solaire-interne/lorigine-de-la-lune/

ARBRE GÉNÉALOGIQUE DES HOMINIDÉS – LES ÉVOLUTIONS DE L’HUMANITÉ

Arbre généalogique des hommes préhistoriquesHOMINIDÉS ANCIENS

Toumaï : Sahelanthropus tchadensis, 7 Ma, Tchad (erg dunaire du Djourab)

Orrorin tugenensis – Millenium Ancestor, 6 Ma, Kenya

Ardipithecus kadabba, 5,8 Ma, Ethiopie

Ardipithecus ramidus – Ardi, 4,4 Ma, Afrique Orientale

Australopithecus anamensis, 4,2 à 3,9 Ma, Kenya, Tanzanie

Australopithecus afarensis, (Lucy), 4,1 à 2,9 Ma, Ethiopie, Tanzanie, Kenya

Australopithecus bahrelghazali, (Abel), 3 à 3,5 Ma, Tchad, Erg dunaire du Djourab

Australopithecus garhi, entre 3 et 2,5 Ma, Ethiopie

Australopithecus sediba, entre 1,95 et 1,78 Ma, Afrique du sud

Kenyanthropus platyops, 3,5 Ma, Kenya

Australopithecus africanus, entre 3,5 et 2,5 Ma, Afrique du sud et de l’est

Australopithecus prometheus – Little Foot, 3,67 Ma, Afrique du sud

LES PARANTHROPUS

Hominidés bipèdes descendant probablement d’une forme gracile d’australopithèques. Les Paranthropes ont poursuivi leur évolution indépendamment du genre Homo, lui-même issu d’Australopithecus ou de Kenyanthropus.

Paranthropus aethiopicus, de 2,7 à 2,3 Ma, Ethiopie et Kenya

Paranthropus robustus, de 2,2 à 1 Ma, Afrique du Sud

Paranthropus boisei, de 2,4 à 1,2 Ma, Afrique Orientale

LA FAMILLE HOMO…

Homo rudolfensis, 2,4 à 1,7 Ma, Afrique orientale dont Kenya

Homo habilis, de 2.4 à 1.6 Ma, Afrique orientale et australe

1RE SORTIE D’AFRIQUE

Homo georgicus – Homme de Dmanisi, 1,8 Ma, Eurasie

Homo ergaster, de 2 à 1 Ma, Afrique (Kenya), Europe du sud

Homo erectus, de 1,9 Ma à 500.000 ans, Asie, Afrique, Europe

Homo heidelbergensis, de 800.000 à 300.000 ans, Afrique, Europe, Asie occidentale

Homo neanderthalensis , de – 400.000 à – 30.000 ans, Europe, Asie

Homo floresiensis – The Hobbit, 100 000 ans à – 12 000 ans, Indonésie, Ile de Flores

Homo sapiens – Homme moderne, de – 300 000 ans à… maintenant !, Toutes régions du monde

QUELQUES SPÉCIALITÉS

Homo soloensis – Homme de Solo, de 300 000 à 30 000 ans selon les estimations, Ngandong, Java (Indonédie)

Homme de Tautavel (Homo erectus),  450 000 ans, Tautavel (France)

Sinanthropus pekinensis – Homme de Pékin – Homo erectus pekinensis, de 800.000 à 300.000 ans, Asie Centrale et Orientale

Homo antecessor (pré-neanderthalien), 1,2 Ma à – 300 000 ans, Atapuerca (Espagne)

Homme de La Chapelle-aux-Saints – Homo neanderthalensis, de 120 à 30.000 ans, Europe, Asie, Afrique du nord

Lagar Velho, 24 500 ans, Portugal

Homme de Cro-Magnon (Homo sapiens), – 35 000 ans, Europe, Moyen-orient

Otzi – Homme de Similaun (Homo sapiens), 4 000 ans, Sud Tyrol, Autriche

https://www.hominides.com/html/ancetres/ancetres.php

 

CINQ VOISINS SE PARTAGENT LES TRÉSORS DE LA MER CASPIENNE

La mer Caspienne est la plus grande mer fermée ou (lac salé) du monde, elle se situe à 27,6 mètres en dessous du niveau des océans.
Durant le Pliocène (5 à 2,5 Ma) L’ANCIENNE PARATÉTHYS SE SUBDIVISA EN PLUSIEURS MERS INTÉRIEURES qui finirent par ne plus être reliées les unes aux autres. La plupart de ces mers fermées disparurent à la fin du Pléistocène (2,5 Ma à 11 700 ans).

À PRÉSENT SEULES LA MER NOIRE, LA MER CASPIENNE ET LA MER D’ARAL SUBSISTENT. Elles gardent les caractéristiques géologiques, hydrologiques et même, sur certains points, biologiques de base de la mer océanique dont elles sont issues.

Réunis le 12 août 2018, les cinq pays entourant la Caspienne, la Russie, l’Iran, le Kazakhstan, l’Azerbaïdjan et le Turkménistan ont SIGNÉ UN ACCORD HISTORIQUE DÉFINISSANT UN NOUVEAU STATUT POUR LA MER CASPIENNE AUTORISANT LA CONSTRUCTION DE PIPELINES SOUS-MARINS, fixant pour chacun des quotas de pêche et interdisant toute présence militaire d’un pays tiers sur la Caspienne. Ses réserves en hydrocarbures sont estimées à environ 50 milliards de barils et près de 300.000 milliards de m3 de gaz naturel.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Mer_Caspienne

UN SUPER VOLCAN CACHÉ SOUS NAPLES INQUIÈTE L’ITALIE

Le super-volcan Campi Flegrei, (Champs Phlégréens en français), situé à quelques kilomètres de la ville, montre des signes alarmants d’activité. Selon les observations des spécialistes, il semblerait que le cratère, endormi depuis 1538, soit en train de se réveiller.

INGV-osserv-Vesuviano.jpg La zone volcanique des champs Phlégréens – doc. INGV – Osservatorio Vesuviano / IPF

En l’espace de 46 ans, le sol s’est élevé d’environ deux mètres. Cette élévation du sol est liée à une arrivée de lave profonde en surface. Les volcanologues ont constaté qu’un lac de magma en fusion reposait à trois kilomètres en dessous du cratère. Ce réservoir s’étendrait sur deux ou trois kilomètres de diamètre.

Construites en partie sur cette caldeira, les villes de Naples, Pouzolles et Cumes sont menacées.

AVANT LA FORMATION DE LA CALDEIRA
Entre 42 000 et 35 000 ans avant notre ère, la zone était caractérisée par des bancs de piperno et de tuf gris. Durant cette période, on parle de volcan Archiflegréen qui eut une activité volcanique explosive dont le maximum fut l’explosion qui a disséminé sur une bonne partie de la Campanie l’ignimbrite, une roche formée de débris de lave acide issus d’une nuée ardente et soudés avant leur refroidissement, mélangés à une matrice vitreuse.

LES ÉRUPTIONS À L’ORIGINE DE LA CALDEIRA
Il y a 36 000 ans, un épisode explosif intense produisit entre 80 et 150 km3 de matériel volcanique de composition trachytique (« tuf gris » campanien, en fait une ignimbrite). C’est à la suite de cet évènement que la caldeira se forme. Puis, il y a 14 000 ans, une deuxième série d’explosions mit en place entre 10 et 30 km3 de matériel volcanique nommé tuf jaune napolitain.
La dernière période explosive importante a eu lieu entre −4 500 et −3 700. Elle a donné naissance à des dômes de laves et des éruptions phréatiques.
L’éruption la plus récente a débuté le 29 septembre 1538, sur la rive est du lac Averne. Elle a donné naissance à un monticule de cendres et de pierre ponce de 130 m de hauteur, le Monte Nuovo. Elle s’est achevée le 6 octobre 1538, après une dernière explosion qui tua 24 personnes.

ACTIVITÉ ACTUELLE
L’un des principaux cratères des champs Phlégréens est la Solfatare.
Le niveau du sol dans la région des champs Phlégréens s’est élevé d’environ 2 m par un phénomène de bradyséisme depuis 1970. En 1982 et 1984, 40 000 personnes ont dû être évacuées de Pouzzoles par prudence à la suite d’un regain d’activité de la zone. En 2009, un forage de 4 000 mètres aurait dû être effectué mais le maire de Naples l’a interdit pour des raisons de sécurité.
En septembre 2016, une étude menée par des chercheurs de l’UCL (University College London) et l’Observatoire du Vésuve (publiée en mai 2017 dans Nature Communications) suggère qu’une éruption peut être plus proche qu’on ne le pensait. Elle montre que les hausses du niveau du sol depuis les années 1950 ont un effet cumulatif. L’augmentation récente des teneurs en monoxyde et dioxyde de carbone dans les fumerolles indique une élévation des températures et donc une accumulation d’énergie dans la croûte.

ÉTYMOLOGIE
Le nom de cette zone vient du grec et signifie « champs brûlants ». Cette appellation n’est pas réellement due à l’activité volcanique, qui à l’époque était calme depuis plus de 1 500 ans, mais plutôt aux nombreux phénomènes hydrothermaux (fumerolles et sources chaudes) qui furent exploités à l’époque de la Rome antique

Un super volcan caché sous Naples inquiète l’Italie


https://www.science-et-vie.com/nature-et-enviro/volcans-de-naples-le-risque-d-eruption-se-precise-8582
https://fr.wikipedia.org/wiki/Champs_Phl%C3%A9gr%C3%A9ens

LA GROTTE DE COTENCHER, NE, SUISSE, ROUVRE AU PUBLIC

Le 5 juin 2018, la grotte de Cotencher, un site majeur de la préhistoire suisse humaine et naturelle de plus de 70’000 ans et fréquentée par l’homme de Néandertal, ouvre au public après 5 ans de fermeture.

 La grotte de Cotencher, Image [Patrick Huerlimann – keystone]

OUTILS ET MÂCHOIRE D’UNE FEMME DE NÉANDERTAL

Elle doit notamment sa renommée à son exceptionnelle richesse en outils de pierre préhistoriques, ainsi qu’à la découverte d’un fragment de mâchoire appartenant à une femme de Néandertal, le plus ancien vestige humain de Suisse.

La grotte abrite également une faune souterraine composée d’invertébrés et de sept espèces de chauves-souris.

Les fouilles, menées dès 1867, ont mis au jour de nombreux ossements, principalement rapportables à l’ours des cavernes, mais aussi à d’autres espèces éteintes comme le rhinocéros laineux, ou le lion des cavernes.

Outils en pierre néandertaliens découverts dans la grotte de Cotencher lors des fouilles de 1916-1918. M. Juillard/Laténium.

MISE EN RÉSEAU AVEC D’AUTRES SITES DES GORGES DE L’AREUSE

Dans les prochains mois, la grotte de Cotencher sera mise en réseau avec d’autres sites des gorges de l’Areuse: l’abri de la Baume du Four, le Musée de l’Areuse à Boudry, ainsi que La Morille et La Noctule à Champ-du-Moulin, par l’intermédiaire de différents médias. Par ailleurs, de nouvelles fouilles investiront le fond de la cavité en août et septembre prochains, ce qui permettra au public de découvrir l’archéologie en action.

SÉCURISATION DES LIEUX

En 2013, un bilan sanitaire alarmant avait fait état de la dégradation des structures, rendant impossible d’assurer la sécurité des visiteurs, ainsi que la préservation de la substance archéologique.

Désormais, des escaliers et une passerelle métallique permettent au public de cheminer dans l’espace souterrain en toute sécurité, tout en garantissant la conservation du contenu archéologique et naturel de la cavité. Des panneaux fixes alliant textes et illustrations fournissent aussi des renseignements sur le site.

Les visites, qui s’adressent aux écoles, mais aussi aux groupes, seront toujours accompagnées d’un guide. La grotte est ouverte de juin à septembre inclus, afin d’adapter la fréquentation humaine à la présence des chauves-souris.

Les travaux d’aménagement ont eu lieu par l’intermédiaire du Projet Cotencher, dirigé par l’Office du patrimoine et de l’archéologie de Neuchâtel, en partenariat avec l’Association de la maison de la nature neuchâteloise. Il a pour but la sensibilisation et l’éducation au patrimoine naturel et archéologique cantonal.

https://www.letemps.ch/culture/site-majeur-prehistoire-suisse-grotte-cotencher-ne-ouvre-public